Interview – Questions politiques

Prendre les problèmes à bras-le-corps, c’est ce que je fais à l’Assemblée nationale, même si cela doit me valoir des critiques. J’ai été élu sur un programme de transformation de l’Assemblée, pour une démocratie rénovée et un Parlement plus efficace, plus fort et plus représentatif.
Pour faire avancer les choses en politique, nous devons toujours discuter, dialoguer et écouter. Mais nous devons aussi avancer, nous ne pouvons pas nous arrêter chaque fois que certains disent non et c’est ce qui convient de faire dans un dossier comme celui de la SNCF. Parce que c’est un établissement public, un service public, la SNCF n’appartient pas à ses salariés, mais à tous les Français.

Retrouvez l’intégralité de l’interview ici.