90ème anniversaire de la LICRA

Cette semaine, j’ai eu le plaisir et l’honneur d’accueillir, à la présidence de l’Assemblée nationale, la soirée des 90 ans de la LICRA, une association ayant compté parmi ses membres les plus éminents des parlementaires au parcours remarquable. Pour n’en citer que trois : Léon Blum ; Pierre Mendès-France et Jean « Pierre-Bloch ».
Ce soir là, c’est le meilleur que nous avons célébré : c’est la laïcité, la lutte contre les discriminations, contre le racisme et contre l’antisémitisme.
La LICRA, dès 1932, a ajouté à sa vocation première (la lutte contre l’antisémitisme) la revendication de la lutte contre le racisme. A l’heure où quelques beaux esprits embrumés ou certains pseudo-humoristes et vrais idéologues de la haine s’emploient à attiser une écœurante concurrence des mémoires, ce choix, qui fut celui de la LICRA en 1932, doit sonner comme un rappel pour l’avenir : on ne peut pas être antiraciste si on est antisémite.

Retrouvez ici le discours que j’ai prononcé à cette occasion.